All links of one day
in a single page.
<Previous day - Next day>

Daily RSS Feed
The Daily Shaarli
——————————— Friday 26, April 2019 ———————————
permalink
metropole - neoliberalisme - ruralite -
>> « Emmanuel Macron, qui a donné ce jeudi 25 avril, en réponse à la crise des gilets jaunes, sa première conférence de presse, a oublié que la crise qui secoue notre pays depuis cinq mois est née, d'abord, d'un manque d'égalité territoriale. »

>> « Ce n'est pas qu'on n'entend pas ses habitants, c'est qu'on n'a rien à leur dire. »

Cette dernière phrase résume tant et tant de choses...

Le Gouvernement et les dirigeants, connaissent très bien ce problème de disparité territoriale, pour la bonne raison que ce sont eux qui l'ont pensé, théorisé et mis en place.
La mondialisation néolibérale se créer précisément là-dessus, en construisant des hypermétropes qui aspirent tout à elle.
Ces métropoles hyper-puissantes captent toutes les richesses et flux des pays, ce qui aboutit à une sorte de "sécession" avec le pays dans lequel elles sont géographiquement inscrites [1].
Une des conséquences immédiates et l'affaiblissement des États et la lente agonie des territoires ruraux au profit des métropoles (qui se compte à moins de 10 au sens d'hyper en France).
Se créer ainsi une disparité (économique, culturelle, accès aux droits, aux soins, etc.) colossale qui fait que vivre au sein d'une de ces métropoles ou bien à 2h de route de l'une d'elle fait que vous ne vivez finalement pas dans le même pays tant il y a de différence dans votre quotidien.

C'est au passage frappant de voir que le mythe de la "théorie du ruissellement" [2] est appliqué de manière implacable à l’idée de métropole :
« L'architecture institutionnelle métropolitaine doit permettre aux principales aires urbaines françaises d'atteindre une "taille critique" leur donnant les moyens de conduire des politiques publiques adaptées à leur taille réelle et à leurs ambitions, bénéficiant à terme à l'ensemble du pays » [3]

On fait semblant de vivre dans le même pays alors que dans la réalité, sans le savoir ni le dire on vit finalement dans un pays autre.
Ce n'est pas qu'un concept intellectuel, quand on habite, comme c'est mon cas une ville comme Lyon, il suffit de se rendre à 1 heure ou 2 de routes dans une zone rurale ou une petite ville régionale (loin des axes de train et autoroutes). D'y passer un peu de temps, pour se rendre compte à quel point tout est différent. J'ai pu expérimenter ça sur une journée il y'a quelque temps, ça fait froid dans le dos.

Sur le très long terme c'est juste pas possible de vivre dans "un pays" constitué de la sorte. C'est pourtant "la" [4] France dans laquelle on vit, voulue et créée de toute pièce.

Le mouvement des Gilets Jaunes n'est à mon avis qu'un très petit bout de l'isberg de ce phénomène et il est fort à parier qu'il se présentera un jour de manière bien plus cinglante si personne ne s'empare sincèrement de ce méta-problème.  

Pour revenir sur la phrase qui m'a fait écrire ce texte : « Ce n'est pas qu'on n'entend pas ses habitants, c'est qu'on n'a rien à leur dire. » ... Et on risque de ne rien avoir à leur dire avant longtemps. Les puissants des hyper-métropoles ont tout sauf envie de partager le "big buisness" qu'ils ont accaparé.    


[1] Un exemple frappant est la métropole de Lyon qui depuis 2015 c'est extrait du schéma départementale (elle ne fait plus partit du département du Rhône) et s'est à cette occasion accordé les prérogatives normalement détenues par le département (budget etc.).

[2] https://www.youtube.com/watch?v=DwH7sFczReg

[3] source https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tropole_(intercommunalit%C3%A9_fran%C3%A7aise)

[4] dire "Les" France serait plus juste et permettrait de commencer à considérer le problème.
-